Comment se protéger contre le Gazumping ?

2
Partager :

Le gazumping est le fait pour un vendeur d’accepter une offre d’un acheteur sur sa propriété, mais de la vendre ultérieurement à un autre acheteur offrant un prix plus élevé. Malheureusement pour le premier acheteur potentiel (celui qui a reçu l’accord verbal mais qui a été devancé par le plus offrant), le vendeur n’est pas tenu de rembourser les frais de justice, les frais d’inspection ou les frais de demande de prêt au logement qu’il a engagés. 

La vente d’un bien immobilier n’est pas juridiquement contraignante tant que les contrats ne sont pas échangés et l’acompte versé. A tout moment avant cela, vous risquez de perdre le bien au profit d’un autre acheteur qui a fait une offre plus élevée. Alors comment se protéger contre le gazumping ? 

A lire en complément : Quelles erreurs éviter avant de demander un prêt immobilier ?

Essayez de bien organiser vos finances

Vous ne devez pas attendre de faire une offre sur un bien pour organiser votre prêt immobilier. La recherche d’une maison vous permettra non seulement d’avoir l’esprit tranquille, sachant que vous pouvez vous permettre d’acheter la propriété, mais aussi de gagner un temps précieux lorsque vous trouverez une propriété qui vous plaît. Si vous avez déjà été pré-approuvé pour un prêt immobilier, vous pouvez avoir l’air d’un acheteur plus intéressant pour un vendeur et vous pouvez obtenir une bonne affaire rapidement. 

Essayez d’obtenir une copie du contrat dès que possible 

Un accord verbal n’est pas juridiquement contraignant. Si vous souhaitez sérieusement acheter une propriété particulière, obtenez une copie du contrat dès que possible pour que votre avocat puisse l’examiner. Vous pouvez l’obtenir auprès de l’agent immobilier avant même de faire une offre officielle. Beaucoup de choses peuvent se passer en un week-end ou même en une nuit, donc quelques heures ou jours supplémentaires économisés peuvent faire la différence entre sécuriser la propriété ou donner une chance à un autre acquéreur potentiel.

A découvrir également : Comment garder de bonnes relations de voisinage lors d'une rénovation ?

Ne perdez pas de temps une fois l’offre acceptée 

Dès qu’un prix d’achat a été convenu avec le vendeur, vous devez agir rapidement pour procéder à l’échange de contrats. Pour que vous ne preniez aucun risque, avant d’échanger des contrats, vous devez faire approuver votre financement, remplir des rapports sur les parasites et les bâtiments et faire examiner le contrat par votre avocat, qui doit être satisfait de son contenu. Tout cela va prendre un temps précieux, alors agissez vite. Informez votre prêteur dès que votre offre est acceptée et envoyez une copie du contrat. Même s’il est vide, ils pourront toujours procéder à la commande de l’évaluation, qui prendra quelques jours pour revenir. Restez en contact étroit avec votre avocat et faites savoir aux inspecteurs des bâtiments que votre demande est urgente. 

Ne risquez pas tout en vous fiant à la période de réflexion 

Si vous décidez d’échanger des contrats, vous aurez encore quelques jours pour vous retirer de l’achat, ce que l’on appelle un délai de réflexion. Ce délai peut être de 5 jours mais peut varier. Certains acheteurs le font pour ne pas être repoussés, mais si vous n’avez pas terminé vos inspections financières, phytosanitaires et immobilières et si vous n’avez pas reçu de conseils juridiques sur votre contrat avant la fin du délai de réflexion, vous devez prendre une décision difficile à la fin du délai pour vous retirer ou poursuivre votre activité, mais vous risquez de devoir vous retirer du contrat plus tard. 

Si vous retirez le contrat après la période de réflexion, vous devrez payer un pourcentage du prix d’achat au vendeur, qui pourrait s’élever à 5 % ou 10 % de l’acompte. Cela peut se produire parce que votre financement n’a pas été approuvé, que la propriété n’était pas acceptable pour le prêteur, que des problèmes ont été découverts lors de l’inspection des parasites et des bâtiments ou que l’avocat a trouvé des conditions inacceptables dans le contrat. Outre la perte de votre caution, vous perdrez également le sommeil à cause du stress. Ainsi, avant de signer le contrat, assurez-vous que tout est en place. En cas de doute, demandez conseil à votre avocat ou à votre agent. 

Restez en contact étroit avec l’agent immobilier 

Selon la loi, l’agent immobilier est tenu de transmettre toute offre faite au vendeur jusqu’au moment de l’échange des contrats. Donc, si vous voulez faire une offre, assurez-vous d’en informer l’agent immobilier. Toutefois, le vendeur peut demander à l’agent de ne lui informer que sur des offres dépassant un certain prix. Il est donc important que vous fassiez des offres appropriées, sinon vous pourriez perdre votre temps. 

Que faut-il retenir ?

Un accord verbal n’a de valeur que s’il est écrit sur papier. Ne prenez donc aucun risque lorsqu’il s’agit d’acheter une propriété et travaillez rapidement pour pouvoir le concrétiser.

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!