Quels sont les dangers du rachat de crédit ?

103
Partager :

Effectuer un rachat de crédit, c’est effectuer un et unique prêt en regroupant plusieurs crédits. Ces différents crédits peuvent être de différents types. De ce fait, le remboursement de ces crédits peut s’effectuer grâce à une unique mensualité. Cela permet donc de rendre plus simple et plus facile la gestion de votre budget. En plus de cela, vous avez la possibilité de faire plus d’économies en négociant par vous-même un nouveau taux d’intérêt pour vos crédits lorsque vous changez de banque. Cependant, ce n’est pas tout ce qu’il faut connaître avant de se lancer dans une telle transaction. Retrouvez ici donc les dangers liés au rachat de crédit.

Risque de perdre votre relation bancaire

Même avec tous ces avantages, le rachat de crédit à plusieurs inconvénients qu’il est nécessaire de connaître afin d’avoir une opinion personnelle et objective sur ce dernier. Ainsi, un premier risque est la probabilité de perdre sa relation bancaire. En effet, en optant pour le rachat de ses crédits, vous ne bénéficierez plus de la relation de confiance et de fidélité que vous entretenez avec votre établissement financier. Si vous avez pris la décision de changer de banque pour la reprise de vos crédits, c’est peut-être parce que le vôtre ne vous satisfaire pas. Cependant, il est important de savoir qu’en optant pour le changement de votre établissement financier, vous ne bénéficierez plus des avantages que vous aviez peut-être eu à négocier avec votre banque.

A voir aussi : En quoi consiste le rachat de crédits ?

Risque de la hausse du montant total des intérêts

En effet, lorsque vous optez pour le rachat de crédit, cela permet de réduire le taux d’intérêt de remboursement et d’augmenter la durée du remboursement. Cependant, avec la réduction du taux d’intérêt et l’augmentation de la durée de remboursement, le montant à payer pour un remboursement total du prêt risque d’augmenter. Par conséquent, il est nécessaire de faire beaucoup plus attention à la hausse du montant total du crédit plus qu’au taux qui a été proposé.

Par exemple, si vous faites un prêt avec une durée de remboursement de 10 ans avec un taux d’intérêt annuel de 8 %, et le paiement mensuel est de 1 213 euros, le coût total des intérêts sera de 45 594 euros. Par contre, si vous optez pour le rachat de crédit, la durée de remboursement sera de 20 ans avec un taux d’intérêt annuel de 5 % et une mensualité de 660 euros. Mais le coût total des intérêts sera de 58 390 euros. On constate ainsi donc une différence de 12 796 euros au niveau du montant total des intérêts.

A lire également : Quelle banque pour une EURL ?

Risque de paiement de nouveau frais

En effet, si vous optez pour le rachat de crédit, cela consiste à effectuer la négociation d’un prêt avec un autre banquier différent du vôtre. Cette procédure engendrera par conséquent de nouveaux frais tels que : les frais de mainlevée. Le coût de ces frais est plus ou moins négligeable, mais sont néanmoins susceptibles d’accroître le montant global que vous devez payer. En plus de cela, vous serez obligé de payer à votre ou vos anciens établissements financiers les indemnités de remboursement anticipé (IRA).

Le plafond de ces indemnités de remboursement anticipé est mis à 6 mois d’intérêts. Et cela sur le capital restant dû, dans la limite de 3 % de ce même capital selon l’article R 312-2 du Code de la consommation. Vous serez aussi dans l’obligation de payer des frais de dossier ou des commissions de courtage. Le plafond de ces derniers est généralement mis entre 1 % et 7 % du coût total du crédit racheté. Bien évidemment, tous ces frais seront ajoutés au coût total du nouveau crédit. Toutes ces procédures seront effectuées de telle manière que vous ne serez plus dans l’obligation de prévoir en plus un montant de trésorerie.

Toutefois, il faut noter que pour toutes transactions dans un établissement bancaire, il y a toujours un contrat financier et un engagement de remboursement de l’emprunt qui doit être obligatoirement signé par l’emprunteur. Ainsi, le nouveau prêt que vous créez suite à un rachat de crédit est un engagement et doit obligatoirement être remboursé comme tout autre crédit.

Partager :