Qui appeler pour dénoncer du travail au noir ?

14
Partager :

Également connu sous le nom de « travail caché », le travail noir est un phénomène croissant. Elle touche de nombreux secteurs, mais peu de gens osent en parler.

Pourtant, cette pratique est fortement interdite par la loi.

Lire également : Comment faire un chiffre d'affaire prévisionnel ?

Les tribunaux français classent le travail noir comme un délit.

Connaissez-vous une personne ou une entreprise qui fait travailler un individu dans l’obscurité ? Ce guide explique comment le dénoncer de façon anonyme.

A découvrir également : Quelle culture agricole est la plus rentable en Côte d'Ivoire ?

Comment dénoncer le travail dans l’obscurité anonymement ?

Dénonçant le travail dans l’obscurité, un devoir

Le travail noir est une pratique sévèrement punie par la loi. En France, l’employeur risque de poursuites judiciaires pouvant être condamnées à cinq ans de prison. Il devra également payer une amende comprise entre 45 000 et 225 000 euros.

Pendant quelques années, le lambda individuel peut dénoncer le travail dans l’obscurité tout en préservant son anonymat. Cette nouvelle disposition devrait également encourager les salariés qui n’ont pas de déclaration d’emploi ou qui ne bénéficient pas de les cotisations des employés à déclarer leurs employeurs.

qui devrions-nous parler pour dénoncer anonymement le travail dans l’obscurité ? À

Tant que l’accès à Internet est réservé à une poignée de personnes, toute personne souhaitant signaler le travail noir doit envoyer une lettre anonyme aux entités concernées. Il peut s’agir de l’inspection du travail, du poste de police ou du centre fiscal. Le Code du travail établit clairement la liste des personnes habilitées à traiter de telles affaires.

Les informations suivantes doivent être mentionnées dans le courrier :

  • le nom de l’employeur ;
  • le nom du travailleur ;
  • le poste occupé par le travailleur ;
  • l’ adresse de l’entreprise ou de l’employeur, s’il s’agit d’un particulier.

La plateforme de messagerie, une solution révolutionnaire

Avec l’avènement de la technologie, il est déjà possible de dénoncer anonymement le travail dans l’obscurité via Internet. L’État fait des sites spécialisés à la disposition des citoyens. Généralement, ils sont administrés par les entités susmentionnées. Certaines plates-formes nécessitent une identification. Néanmoins, le dénonciateur n’est pas tenu de fournir ses véritables coordonnées. Veillez à ne pas faire une fausse dénonciation ! Cette situation peut vous amener à risquer des peinsvards.

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons