La comptabilité des dividendes

907
Partager :

Si une entreprise réussit, sa direction peut décider de verser un dividende aux actionnaires. En effet, il est important qu’on explique la valeur de ce dividende dans les documents officiels. Ainsi, les actionnaires peuvent demander l’accès aux documents financiers et les autorités réglementaires peuvent également l’exiger. Une comptabilisation correcte des dividendes garantit que les documents comptables de l’entreprise sont complets. Cet article explique ce que sont les dividendes et comment les entreprises les versent.

Qu’est-ce qu’un dividende ?

Un dividende représente le reversement d’une partie des bénéfices que l’entreprise réalise à ses investisseurs. En effet, ce reversement se fait généralement sous la forme d’un paiement en numéraire. Par ailleurs, les entreprises peuvent choisir de reverser une partie de leurs bénéfices aux investisseurs sous la forme d’un dividende. De même, ils peuvent décider de mettre de côté une partie de leurs réserves pour financer des projets de développement. En effet, cela peut être interne ou des acquisitions.

Lire également : Trader : avez-vous besoin d'un broker ?

Les entreprises matures qui n’ont pas besoin de fonds pour poursuivre leur croissance sont plus susceptibles de verser des dividendes aux investisseurs. À l’inverse, les entreprises à croissance rapide sont moins susceptibles de verser des dividendes. En effet, elles ont besoin de toutes leurs réserves de liquidités pour financer leurs opérations.

Comment fonctionnent les dividendes ?

On peut exiger des dividendes en vertu d’accords sur les actions préférentielles qui prévoient le paiement régulier de dividendes spécifiques. Toutefois, les entreprises ne sont pas tenues de verser des dividendes aux détenteurs d’actions ordinaires. Les sociétés qui versent des dividendes ont tendance à attirer les investisseurs à la recherche d’un revenu régulier sur une longue période.

Lire également : Investissement boursier : choisir Vivendi pour votre portefeuille ?

En effet, elles versent généralement des dividendes sur une base continue. Inversement, les dividendes ont tendance à décourager les investisseurs vers la croissance d’acheter des actions de la société. En effet, les sociétés ont tendance à réinvestir toutes leurs liquidités dans l’entreprise. Ainsi, cela améliore considérablement les performances et fait grimper le cours de l’action.

Les dividendes pour les sociétés en bourse

De nombreuses sociétés cotées en bourse proposent des plans de réinvestissement des dividendes. Ainsi, elles permettent aux investisseurs de réinvestir les dividendes dans la société en achetant des actions supplémentaires. En effet, c’est à un prix inférieur au prix du marché à la date du réinvestissement, sans frais de courtage. Cette méthode permet aux entreprises de maximiser leurs réserves de liquidités. Par ailleurs, il est possible de verser des dividendes sous forme d’ajouts à d’autres actifs ou à des actions.

Lorsqu’on paie les dividendes, la valeur de l’entreprise baisse parce qu’elle a distribué une partie de ses réserves de liquidités. Cela signifie que le cours de l’action doit baisser immédiatement après le versement du dividende. Toutefois, ce n’est pas le cas si les dividendes représentent une faible proportion de l’actif total.

Pourquoi est-il important de comprendre la comptabilité des dividendes ?

Une comptabilité des dividendes précise permet d’enregistrer toutes les valeurs de l’entreprise. Ainsi, les décideurs puissent agir sur la base d’informations actualisées. En outre, des sources externes peuvent demander des informations financières. Par exemple, les autorités de réglementation ou les entreprises qui envisagent une acquisition ou un accord de partenariat. Par conséquent, la tenue de registres précis permet à toutes les parties de disposer d’une image complète des finances de l’entreprise. De plus, cela permet d’éviter des complications inutiles, telles que des audits gouvernementaux.

Partager :