Kuaishou : la rivale de TikTok réalise une entrée en Bourse flamboyante

21
Partager :
Application vidéo mobile

Pas moins de 5,5 milliards de dollars ont été levés par la rivale de TikTok, Kuaishou, lors de son introduction à la Bourse de Hong-Kong, début février. La société chinoise a ainsi réalisé la plus importante introduction pour la tech depuis celle d’Uber en 2019.

Lors de son entrée très remarquée en février à la Bourse de Hong-Kong, la société chinoise Kuaishou a levé 5.5 milliards de dollars à travers la vente de 365 millions d’actions. La valorisation totale de l’entreprise a ainsi atteint 180 milliards de dollars dans les heures qui ont suivi, permettant à Kuaishou de devenir la cinquième société la plus valorisée sur la principale place financière asiatique.

A découvrir également : Quel placement intéressant au Crédit Mutuel ?

Ce montant en fait en outre la plus grosse entrée en Bourse du secteur technologique depuis celle d’Uber à Wall Street, en mai 2019. Un envol qui pourrait donner l’envie à de nombreuses personnes de se lancer dans le trading via des sites tels que home.saxo.

Une application méconnue en Occident

Si le nom de Kuaishou ne vous dit rien, il s’agit pourtant de la deuxième application mobile de vidéo la plus populaire en Chine, derrière Douyin de ByteDance, la version locale de TikTok.

Lire également : Quel site investir ?

Lancée en 2011 par Su Hua, ex-ingénieur chez Google et Cheng Yixiao, ex-développeur chez Hewlett-Packard, l’entreprise détenue à 21,6 % par Tencent, (le géant des réseaux sociaux et des jeux vidéo), était initialement utilisée pour la création et le partage de Gifs. Aujourd’hui, il s’agit principalement d’une plate-forme de mini-vidéos, employant 20 000 personnes et comptant près de 268 millions d’utilisateurs quotidiens.

Des revenus issus du live streaming et de la vente de biens virtuels

Contrairement au business model de TikTok ou de Douyin, Kuaishou génère la majorité de son chiffre d’affaires avec le live streaming et non pas uniquement via la publicité ou la monétisation de ses contenus.

Par ailleurs, en plus d’enregistrer et de partager des vidéos, Kuaishou propose des jeux en ligne et s’est peu à peu transformée en véritable plateforme d’e-commerce. Le site enregistrerait ainsi quelque 500 millions de commandes mensuelles.

Kuaishou connue à l’étranger via Zynn

Quasiment inconnue hors de Chine, Kuaishou est pourtant depuis 2020 présente à l’étranger, plus particulièrement aux États-Unis et au Canada, via Zynn, une application développée par OWLII INC, filiale de Kuaishou.

Zynn propose notamment à ses utilisateurs de partager des vidéos courtes au ton humoristique et qui s’accompagnent d’effets visuels ou d’extraits musicaux issus d’une large bibliothèque de contenus.

La particularité de cette application ? Elle rémunère ses utilisateurs lorsque de nouveaux amis s’inscrivent sur la plateforme. Un système de récompense peu habituel à l’étranger, mais toutefois courant en Chine.

Comme TikToK, Zynn a été placée sur liste noire par l’ancienne administration Trump, rejoignant ainsi des sociétés comme Huawei, toutes accusées d’espionnage au profit de la Chine et auxquelles il est désormais interdit de vendre des technologies.

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons