L’achat-revente en immobilier : nos conseils pour optimiser la rentabilité de l’investissement

373
Partager :

Même si le parc immobilier français comprend un bon nombre de programmes immobiliers neufs, aujourd’hui, le secteur de l’ancien regagne du terrain. En effet, la tendance est à l’achat de biens anciens. Vous vous en doutez bien : le bien passera par une rénovation avant d’être loué ou vendu. Dans cet article, nous allons plus nous pencher sur l’achat-revente. Acheter, rénover et vendre, ça paraît simple, mais voici nos conseils pour rentabiliser votre investissement immobilier d’achat-revente.

Faire le bon choix du bien

Certes, le prix d’achat est un critère que vous prenez en compte dans l’acquisition du bien, mais n’en faites pas un critère primordial. Choisissez un logement bien placé qui pourrait intéresser des personnes une fois rénové. Même si suite à cet achat, des travaux de rénovation seront lancés, ce n’est pas non plus une raison de choisir une ruine. Comprenez bien que dans ce cas, les travaux qui vous attendent risquent de coûter plus cher que l’acquisition. Ceci dit, lorsque vous visitez un bien, assurez-vous que la structure est bien saine.

A lire aussi : Tout ce qu’il faut savoir sur l’augmentation de capital dans une entreprise

Pour vous décider par rapport au bien, vous devez également considérer le marché immobilier dans lequel il se trouve. Ne vous obligez pas à prendre une maison dans une commune où la demande est presque inexistante. Pensez également au public cible pour votre revente. C’est ce qui vous permettra de visualiser les travaux de rénovation à réaliser. Pour ce qui est du prix d’achat, présentez tous les défauts du bien pour négocier à la baisse. Si vous avez des talents de négociateur, vous pourrez avoir le bien jusqu’à 30% en dessous du prix du marché et c’est ce qui vous permettra entre autres de sortir gagnant de cet achat revente de business.

A découvrir également : Les formations professionnelles pour s’améliorer en entreprise

Faire un prévisionnel budgétaire

À ce stade, vous avez déjà trouvé le bien que vous comptez acquérir. Cependant, il faut établir un budget global pour votre investissement d’achat-revente. Ce budget devra comprendre le prix d’achat du bien ainsi que les charges relatives à la transaction, notamment les frais de notaire, les frais de dossier et les intérêts de la banque. Vous devez également inclure dans ce calcul un fonds de sécurité et le montant des travaux de rénovation. Pour avoir le montant des travaux, vous devez faire la demande de devis auprès de différents professionnels. Pour choisir le professionnel qui va intervenir, pensez à comparer les tarifs, mais aussi les délais. Rappelez-vous que plus les travaux dureront moins longtemps, plus vous serez gagnant.

Quand on dit « fonds de sécurité », on fait référence à un certain montant qui va vous aider à faire face aux imprévus. L’investissement d’achat-revente présente en effet plus de risques que l’investissement locatif. Parmi les risques, on peut citer les aléas climatiques qui peuvent freiner et retarder les travaux.

Vendre au meilleur prix

Cette opération d’achat-revente peut être considérée comme rentable si vous arrivez à dégager un bénéfice. Cependant, l’idéal serait de toucher un gros bénéfice. Vous devez alors agir et utiliser tous vos talents de négociateur à la vente. Déjà, pour annoncer la mise en vente du bien, vous devez diffuser une annonce attrayante.

Lorsque vous recevez de potentiels acquéreurs, vous devez également faire bonne impression. Là, la fière allure de votre bien ne fera pas tout. Il faut que vous arrangiez votre présentation, votre discours, votre gestuelle, et même votre tenue. À la fin de la visite, vous pourrez espérer d’un potentiel acheteur une offre d’achat. N’ayez pas peur de faire chevaucher les visites. Ainsi, les potentiels acquéreurs sentiront que la concurrence est là. Vous pouvez alors espérer recevoir d’un d’entre eux une belle offre.

Partager :