Quelle est la différence entre la Carsat et l’assurance retraite ?

44
Partager :

La Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) est responsable de la branche maladie de la Sécurité sociale. En particulier, elle paie le taux de prise en charge de l’Ehpad et accorde une aide aux personnes âgées à faible ressources.

Qu’est-ce que la Caisse nationale d’assurance maladie ?

La Caisse nationale d’assurance maladie des salariés (CNAMTS ou plus souvent CNAM) gère les branches maladies professionnelles, accidents et maladies professionnelles de la Sécurité sociale.

A lire aussi : Quelle est la différence entre une crise économique et une crise financière ?

L’assurance maladie établit des directives sanitaires et pilote les organismes chargés de les mettre en œuvre sur le terrain  :

  • les caisses d’assurance maladie primaire (CPAM) dans les départements,
  • les caisses d’assurance maladie du travail (CARSAT) dans les régions.

CARSAT a également renoncé à une partie de ses missions (celles liées à la santé et à la politique médico-sociale) au profit des agences régionales de santé (ARS) en 2010. Ils continuent d’appliquer la santé des directives d’assurance dans les domaines de l’action sociale, de la prévention et de la tarification des risques professionnels.

A voir aussi : Expatriation en Andorre : bonne ou mauvaise idée ? Comment s’y prendre 

L’assurance maladie comprend en fait plusieurs régimes :

  • Assurance maladie (régime général)  : elle fournit quatre personnes sur cinq et finance les trois quarts des dépenses de santé ;
  • le système agricole géré par la Mutualité sociale agricole (MSA) : elle couvre les agriculteurs et les salariés agricoles ;
  • le système social des indépendants (RSI)  : il couvre les artisans, les commerçants, les industriels et les professions libérales ;
  • Divers régimes spéciaux , comme la SNCF, la RATP, etc.

Quelles sont les tâches de l’assurance maladie ?

L’assurance maladie opère dans deux des cinq branches de la sécurité sociale  :

  • la branche maladie : risques de maladie, de maternité, d’invalidité et de décès,
  • les accidents du travail et les maladies professionnelles branche.

À ce titre, les rôles de l’assurance maladie sont les suivants  :

  • assurer la prévention, l’éducation et l’information en matière de santé,
  • pour mener des actions sanitaires et sociales en faveur des personnes exposées à l’insécurité.

L’assurance maladie accomplit cette mission sanitaire et sociale par l’aide individuelle dont le but est de

  • faciliter l’accès aux soins,
  • Promouvoir les soins à domicile pour les personnes à charge ou handicapées.

En outre, L’assurance maladie couvre le taux de prise en charge des établissements d’hébergement pour personnes âgées (Ehpad) . La structure peut avoir signé un accord

  • paquet partiel (rémunération du personnel infirmier)
  • ou dans un ensemble global (rémunération du personnel médical et des omnipraticiens généralistes libéraux et salariés, examens de biologie et de radiologie).

Quels sont les avantages de l’assurance-maladie pour les aînés ?

Le rôle sanitaire et social de l’assurance maladie est assumé par l’octroi d’aides à des publics fragiles. y compris les personnes âgées à faible ressources.

CMU complémentaire (CMU-C)

La Couverture Santé Universelle (CMU) complémentaire à l’assurance maladie vise à faciliter l’accès aux soins pour les personnes à faible revenu . Il leur permet de bénéficier d’une santé complémentaire, gratuite et renouvelable.

Le bénéficiaire ne paie pas de cotisations et ne paie pas de frais médicaux :

  • consultation chez le médecin,
  • les frais de dentiste,
  • pharmacie,
  • analyses médicales,
  • hôpital,
  • et dans des conditions : lunettes et cadres, appareils dentaires ou auditifs.

En outre, le billet d’utilisateur et les frais journaliers d’hospitalisation sont également couverts et le bénéficiaire ne paie pas la cotisation forfaitaire de 1 euro.

Les conditions pour bénéficier de la CMU supplémentaire de la Santé Les assurances sont les suivantes  :

  • vivre en France pendant au moins 3 mois,
  • être dans une situation régulière,
  • ont un revenu mensuel inférieur à un plafond donné.

Assistance pour le paiement d’une santé complémentaire (ACS)

Si les ressources du demandeur dépassent légèrement le plafond CMU-C, L’assurance maladie propose une autre subvention : l’aide au paiement des soins de santé complémentaire (ACS) . Il a droit à une réduction du montant de la contribution d’une santé complémentaire.

Cette aide de l’Assurance Maladie (site : AMELI.fr) permet au bénéficiaire de recevoir un certificat de chèque à remettre à une organisation complémentaire. Pour les personnes âgées de 60 ans ou plus, le montant de l’ACS est de 550€,

  • bénéficier de tarifs médicaux sans dépasser les frais,
  • être exempté de l’avance de frais pour ses frais de santé,
  • être exempté du paiement de la participation forfaitaire et de la franchise.

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons