Comment lire un DPE ?

85
Partager :

Savoir lire le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) est une nécessité d’autant plus qu’il représente un document indispensable lorsqu’on souhaite construire, acheter ou louer une habitation. Lors de la vente d’un logement, le propriétaire ou le bailleur se charge de l’élaboration de ce document qui sera intégré dans le dossier de diagnostique technique immobilier. Toutefois, plusieurs acheteurs et locataires ne savent pas le lire d’où l’importance de cet article.

C’est quoi un DPE ?

Le diagnostic de performance énergétique est un document très connu par les professionnels de l’immobilier. Il permet d’avoir un aperçu sur la performance énergétique d’une habitation. Il a pour rôle de faire une évaluation de la quantité de gaz à effet de serre et d’énergie consommée ou qui se dégage d’un logement. Ceci étant, le DPE donne une estimation de la consommation globale d’énergie et de son taux d’émission de gaz à effet de serre.

A lire aussi : Comment garder de bonnes relations de voisinage lors d'une rénovation ?

Éléments à prendre en compte lors de la lecture du DPE

Pour acquérir un bien immobilier, vous aurez besoin de parcourir son diagnostic de performance énergétique. Ce dernier décrit l’habitation ainsi que les différents équipements de production d’énergie qui la composent. Il donne plus de détails sur le chauffage, ventilation, refroidissement, production d’eau chaude sanitaire etc. son élaboration peut se faire de plusieurs manières, soit à partir d’un diagnostic conventionnel lorsque le logement a été utilisé de façon standardisée ou sur la base des factures de consommation d’énergie au cours des 3 dernières années. Il donne des informations générales sur le logement, notamment son adresse, nom du propriétaire, superficie, type d’habitation, nom de la société et de celui qui a réalisé le diagnostic. Son établissement se fait par un spécialiste reconnu, possédant le plus souvent une certification provenant d’un organisme agréé par la COFRAC. Le DPE se présente en trois parties : des informations sur le logement, l’étiquette Energie et l’étiquette Climat. Pour lire un diagnostic de performance énergétique, les deux étiquettes Energie et Climat méritent une attention particulière.

Lire également : Comment se protéger contre le Gazumping ?

L’étiquette Energie

Cette partie permet de savoir exactement la quantité d’énergie consommée. Pour rappel, les performances d’énergie sont classées de A à G où les logements de la première catégorie correspondent à ceux qui consomment beaucoup moins d’énergie et ceux de la dernière, aux habitations les plus énergivores.

  • Catégorie A : logements consommant moins de 50 KWh
  • Catégorie B : logements consommant entre 51 et 90 KWh
  • Catégorie C : logements consommant entre 91 et 150 KWh
  • Catégorie D : logements consommant entre 151 et 230 KWh
  • Catégorie E : logements consommant entre 231 et 330 KWh
  • Catégorie F : logements consommant entre 331 et 450 KWH
  • Catégorie G : logements consommant plus de 450 KWh

L’étiquette Climat

Elle renseigne sur le taux d’émission de gaz à effet de serre. On distingue également les logements qui dégagent moins de gaz (performance A) à ceux qui rejettent une quantité plus importante (performance G).

  • Catégorie A : logement rejetant moins de 5 kégCO2/m2
  • Catégorie B : logement rejetant entre 6 et 10 kégCO2/m2
  • Catégorie C : logement rejetant entre 11 et 20 kégCO2/m2
  • Catégorie D : logement rejetant entre 21 et 35 kégCO2/m2
  • Catégorie E : logement rejetant entre 36 et 55 kégCO2/m2
  • Catégorie F : logement rejetant entre 56 et 80 kégCO2/m2
  • Catégorie G : logement rejetant plus de 80 kégCO2/m2

Le diagnostic de performance énergétique vous permet donc de bien vous informer sur la consommation énergétique et du taux de rejet de gaz à effet de serre du logement que vous souhaitez louer ou acheter.

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons