Comprendre le SRRI – Comment gérer le risque systémique ?

104
Partager :

Le SRRI est un indicateur synthétique de niveau de volatilité historique existant depuis plusieurs années. En effet, la plupart des épargnants et investisseurs l’ont déjà rencontrée au-moins une fois. Si le SRRI est généralement assimilé à un indicateur de risque, son interprétation est quelquefois erronée. Vous voulez en savoir plus sur le SRRI et comprendre comment gérer le risque systémique ? Nous vous donnons la réponse dans cet article.

SRRI : de quoi s’agit-il ??

Le SRRI (Synthetic Risk and Reward Indicator) est généralement un indicateur obligatoirement présent dans les différents documents d’informations clés pour l’investisseur. C’est un indicateur qui permet en effet, de mesurer le niveau de volatilité du fonds. Il permet également de mesurer le risque auquel votre capital est exposé. Un investisseur doit impérativement en prendre connaissance avant d’investir vivement sur un produit financier concerné.

A voir aussi : Peut-on recevoir un virement dans la nuit ?

Pour le grand public, un raccourci assimile généralement la volatilité historique avec le niveau de risques. En effet, le lien existe, mais les performances passées ne préjugent probablement en rien de celles à venir. La volatilité historique ne détermine en rien ce qui peut se produire dans le futur. Probablement, il ne s’agit que de probabilité. Une simplification est toutefois nécessaire pour tenter de quantifier le risque d’un placement financier. Le SRRI doit être revu très régulièrement afin de correspondre à l’évolution de la volatilité historique.

Le SRRI : à quoi sert-il ?

Il a été mis en place pour trois différentes raisons. Nous avons notamment :

A voir aussi : Comment optimiser l'obtention de son DSCG ?

  • Le SRRI est généralement un indicateur très simple (échelle de 1 à 7). Il permet aux investisseurs néophytes de très rapidement identifier le niveau de risques d’un placement.
  • Avec l’utilisation de son échelle invariante, le SRRI permet de comparer les risques induits par les différents placements y compris de nature différente.
  • Le SRRI permet également à l’investisseur de vérifier qu’un produit financier qu’on lui recommande est en adéquation avec son profil de risques. De même, du côté des professionnels des conseils financiers, le SRRI leur permet de s’assurer de ne pas recommander un produit financier dont le niveau du risque serait inadapté au profil de l’investisseur.

Comment est calculé le SRRI ??

Le SRRI est généralement basé sur la volatilité historique du produit.

La volatilité historique des produits de 5 ans

En effet, le calcul se fait sur 5 ans tout en prenant des intervalles hebdomadaires. La volatilité mesure en général, l’amplitude des performances par rapport à la moyenne ( tout en utilisant la notion d’ecat-type). Tout en étant basé sur les coûts, cet indicateur peut toutefois donner des informations erronées. La volatilité historique peut varier très largement. Cette variations peut se fait selon les évènements anxiogène.

De plus, un SRRI moyen de 3 sur l’échelle de 7 ne veut forcément pas dire que la volatilité du produit financier concerné ne pourra pas décaler à plus de 20%. De même, une faible volatilité ne veut pas dire placement garanti en capital. Un SRRI de 1 ne veut également pas dire que le placement financier est sûr. De même, ça ne veut pas dire que le capital est garanti. Celà veut tout simplement dire que, dans le passé, la variation du coût du produit financier était très faible.

La volatilité historique des produits de moins de 5ans.

Concernant les produits financiers de moins de 5 ans d’ancienneté, il suffit de prendre le même type de produit financier. Prenons pour exemple, un fond en euros classique, le SRRI sera de 1. Plus la volatilité est élevée, plus l’amplitude des performances est très grande et plus le risque est important. En effet, c’est cette amplitude de variation que mesure le SRRI. Sachez que l’ancienneté du produit n’est pas suffisante pour offrir 5 ans d’historique. Une reconstitution doit être faite avec un indice oubun portefeuille comparable.

Le SRRI : comment utiliser la volatilité historique pour des placements financiers ?

En effet, comme tout investisseur, si vous souhaitez être autonome, c’est à vous de gérer votre niveau d’exposition aux risques. De plus, vous devez estimer tout en reprenant les volatilité historique de chacun de vos placements. Vous devez estimer également votre niveau de risque global. Cela va déterminer sans doute le rendement maximal et la perte maximale de votre portefeuille.

Partager :