PER compte-titres du Crédit Agricole : un bon produit

165
Partager :

Le plan d’épargne retraite (PER) séduit de nombreux épargnants. Ce nouveau dispositif d’épargne se décline sous 2 formes :

  • le PER assurantiel,
  • et le PER compte-titres.

Nous revenons dans cet article sur les principales différences entre ces 2 types de PER. Puis, nous présenterons un avis sur les atouts et les limites du PER compte-titres du Crédit Agricole. Le Crédit Agricole est l’un des rares établissements à proposer un PER au format compte-titres en gestion libre.

A lire aussi : Comment envoyer des documents à la caisse de retraite ?

PER assurance et PER compte-titres

Les PER assurantiels sont gérés par des assureurs. À ce titre, ils bénéficient de caractéristiques spécifiques que ne partagent pas les PER compte-titres, notamment :

  • la possibilité de placer son épargne sur un fonds euro (ces fonds sont directement gérés par les assureurs),
  • une fiscalité avantageuse sur les successions en cas de décès (encore plus si le souscripteur a moins de 70 ans),
  • l’éligibilité au fonds de garantie des dépôts de 70 000 euros par assureur.

Presque tous les PER commercialisés sont des PER du type assurantiel. Ce qui convient à de nombreux épargnants en raison des avantages mentionnés ci-dessus. Cependant, les PER assurantiels ne sont pas sans défaut. Un des inconvénients principaux des PER assurantiels est qu’ils comportent des frais de gestion sur les supports en unités de compte. Dans le meilleur des cas, ces frais tombent à 0,50 % par an, mais ils peuvent s’élever jusqu’à près de 1 % sur les contrats les moins intéressants.

A découvrir également : Est-ce que les retraites ont droit à la prime de Noël ?

C’est ici qu’intervient le PER compte-titres. Ce type de PER n’est pas géré par un assureur, mais par un gestionnaire d’actifs. Le PER compte-titres est aussi appelé PER bancaire.

Le point fort du PER compte-titres est qu’il n’y a pas de frais de gestion. En théorie, ce type de PER permet de diminuer les frais globaux s’appliquant sur les encours investis. Il existe très peu de PER compte-titres sur le marché. La banque Crédit Agricole est une des seules à proposer un PER compte-titres. Mais les avis sur le PER compte-titres du Crédit Agricole sont pour le moins mitigés. Voyons pourquoi cela ensemble.

Les avantages et les inconvénients du PER compte-titres Crédit Agricole

Les supports d’investissement

L’avantage d’un PER compte-titres est que l’on peut en théorie y loger presque tous les supports accessibles via un compte-titres ordinaire :

  • des actions (que ce soit en France ou dans le monde entier),
  • des fonds d’investissement en actions,
  • des fonds obligations,
  • des produits dérivés, etc.

Le PER compte-titres du Crédit Agricole donne effectivement accès à un très grand choix d’actions en France et dans le monde. C’est une caractéristique très intéressante pour les investisseurs souhaitant investir sur des valeurs américaines. Notamment des valeurs de la tech, elles affichent d’excellentes performances et les investisseurs sont nombreux à penser qu’elles devraient continuer à surperformer le marché en raison de la digitalisation de l’économie.

Le PER du Crédit Agricole donne également accès à un grand choix de fonds d’investissement. Les bons PER assurantiels donnent également accès à un choix satisfaisant de fonds actions. Le véritable avantage du PER compte-titres du Crédit Agricole réside donc essentiellement dans le fait de pouvoir investir en direct dans des actions cotées dans le monde, et notamment hors de la France.

Qu’en est-il des frais ?

Si le PER du Crédit Agricole séduit en matière de supports accessibles, il n’en est pas de même du côté des frais du compte.

En effet, les frais de passage d’ordre sont loin d’être les plus compétitifs du marché si on les compare à ceux des grilles tarifaires proposées par les meilleurs courtiers en bourse.

À titre de comparaison, avec un bon PER assurantiel, l’épargnant ne paie ni frais de versement ni frais d’arbitrage. Un PER assurantiel est donc plus économique au moment d’investir sur les supports financiers.

L’autre point négatif est que les encours investis sur le PER du Crédit Agricole sont soumis à des droits de garde. Quand on sait que les meilleurs courtiers en bourse sont sans droit de garde, la pilule est difficile à avaler. D’autant plus que ces droits de garde représentent près de 0,50 % par an, ce qui place ce PER à jeu égal avec les meilleurs PER assurantiels en termes de frais annuels sur les encours.

Conclusion

Le PER compte-titres du Crédit Agricole est un produit unique dans le marché actuel. C’est la seule banque à proposer un PER au format compte-titres en gestion libre. Le principal atout est que l’investisseur accède à un univers d’investissement non accessible aux détenteurs d’un PER assurantiel, avec la possibilité d’investir en direct dans des actions en France et dans le monde.

Malgré cet avantage, ce PER est décevant en raison des frais importants (frais de passage d’ordre et droit de garde). De fait, ce PER n’est pas vraiment plus intéressant qu’un PER assurantiel. Un constat d’autant plus vrai si l’épargnant compte investir en fonds d’investissement et non en actions. Un PER assurantiel bénéficie en outre d’un cadre fiscal plus intéressant en cas de décès du souscripteur et permet d’investir en fonds euro. Ce qui n’est pas le cas du PER compte-titres.

Partager :