Comment résilier un contrat d assurance vie ?

170
Partager :

Résilier un contrat d’assurance vie ne pose réellement plus problème aux assurés. Pour le faire, il leur suffit de respecter quelques conditions souples. Si vous êtes à votre première initiative, ce guide vous dit comment procéder.

Résilier un contrat d’assurance vie en procédant à un rachat total

Le rachat total est une procédure dont le déclenchement signifie à la compagnie d’assurance qu’un assuré désire mettre fin à son contrat. Bien entendu, il intervient après le délai de renonciation.

A voir aussi : Assurance décennale : les conditions de souscription pour les auto-entrepreneurs

Concrètement, cette solution consiste à envoyer une lettre de rachat total à votre compagnie. Cette dernière doit comporter les éléments importants comme :

  • votre identité et vos informations géographiques ;
  • la référence de votre contrat d’assurance ;
  • la date souhaitée pour le remboursement des frais ainsi que vos intérêts ;
  • l’objet qui n’est rien d’autre que la demande de rachat, etc.

À compter de la réception de la lettre, l’assureur doit répondre à l’assuré suivant un délai de deux mois. Au-delà, des intérêts payables par la compagnie doivent être versés au souscripteur.

Lire également : Quand résilier une assurance accident de la vie ?

Pour ce qui est des pièces à fournir pour accompagner la demande, vous devez prévoir principalement une photocopie de votre pièce d’identité et l’original de votre contrat d’assurance vie.

Depuis quelques années, certaines compagnies exigent des pièces spéciales comme la fiche actualisée de connaissance client.

Résilier un contrat d’assurance vie en un moins : avant le délai de renonciation

Vous l’auriez compris, le délai de renonciation est très important dans la procédure d’établissement d’un contrat d’assurance. En réalité, il est d’un mois (30 jours). Une rupture des engagements peut aussi intervenir avant le dépassement de cette période.

Pour résilier un contrat d’assurance vie en moins de 30 jours, vous devez également adresser une demande à la compagnie. Cette lettre doit être motivée afin de juger de la pertinence et du sérieux des raisons évoquées.

Le document de renonciation qui doit accompagner la demande est à la discrétion de chaque compagnie. Dans tous les cas, un exemplaire de pièce d’identité doit parvenir à votre assureur.

Après réception de la demande, une réponse doit vous parvenir dans un délai de 30 jours. Il s’en suit la restitution de l’échéance versée. La rupture de votre contrat d’assurance est ainsi constatée.

Le décès : une situation spéciale de résiliation

La plupart du temps, ce sont les parents qui souscrivent une assurance vie. Ils le font soit pour porter aide à leurs enfants après décès ou pour constituer une rente intéressante pour supporter la retraite.

Malheureusement, il arrive que ces derniers décèdent en activité. Les héritiers peuvent résilier un contrat d’assurance vie sans tenir compte d’une considération outre mesure dans ces cas.

Pour ce faire, il suffit de contacter la compagnie par demande adressée et de fournir les preuves du lien familial. Cette dernière se charge de reverser le capital et les intérêts.

Rupture du contrat : quelles sont les barrières à la sortie ?

Vous convenez qu’une résiliation de contrat d’assurance représente une perte pour la compagnie, surtout lorsque cette dernière se fait avant 8 ans.

Afin d’empêcher les sorties, certaines barrières sont sciemment fixées par les assureurs. En réalité, ces derniers glissent dans le contrat la clause d’application de pénalités sur le capital ou les intérêts.

Ce double instrument à la fois de dissuasion et de sanction émousse souvent les ardeurs des clients à rompre pour choisir d’autres agences.

La volonté de souscrire un contrat d’assurance vous revient de plein droit. Partant de ce fait, évitez les structures qui vous empêchent de gérer comme bon vous semble votre placement. C’est là toute l’importance de l’étude du marché avant signature.

Quand est-il impossible de rompre un contrat d’assurance vie ?

Si les conditions s’y prêtent pour résilier un contrat d’assurance vie, il est possible également d’essuyer un refus auprès de votre compagnie.

C’est le cas lorsque votre engagement est double : non seulement vous versez des mensualités, mais ces dernières sont considérées comme garantie pour un autre contrat.

À partir de cet instant, un rachat total ne serait possible que sur autorisation de la personne ou l’établissement qui a le gage.

Partager :