Avantages et inconvénients de l’assurance logement en Belgique

39
Partager :

En cas de sinistre (incendie, dégât des eaux, vol…), l’assurance habitation représente un excellent moyen pour être couvert. Pour pouvoir en bénéficier cependant, il faut payer un montant annuel à une compagnie d’assurance reconnue. Vous habitez en Belgique et vous souhaitez en savoir plus sur les assurances risques du pays ? Eh bien nous vous présentons dans cet article, quels sont les avantages et les inconvénients de l’assurance logement en Belgique.

Assurance habitation Belgique : ce qu’il faut savoir

Déjà, vous devez savoir que l’assurance habitation est obligatoire ou non selon votre situation. Si vous êtes propriétaire ou que vous souhaitez le devenir, l’assurance habitation n’est certes pas obligatoire toutefois, vous serez pour le moins contraint d’y soustraire. En effet, lors d’une demande de prêt hypothécaire, la plupart des banques en Belgique exigent que vous souscriviez également à une assurance habitation.

A lire également : Comment débloquer une assurance vie en cas de décès ?

Pour une location par contre, la souscription dépendra de la région de votre lieu de résidence. En 2018 et en 2019 par exemple, la Wallonie et la Flandre rendu l’assurance habitation obligatoire pour tout nouveau contrat de bail. Dans la région de Bruxelles-Capitale, ce n’est provisoirement pas encore le cas. Toutefois, la plupart des propriétaires exigent que le locataire souscrive une couverture habitation pour les dommages causés par lui-même ou par un accident.

Quels sont les avantages de l’assurance logement ?

L’assurance habitation présente de nombreux avantages. En effet, que vous soyez locataire ou propriétaire, l’assurance habitation couvre vos arrières et ce, quel que soit le sinistre.

A lire également : BTP : faut-il de l'expérience pour être assuré ?

L’assurance habitation vous offre sûreté et sécurité

Si vous êtes victime d’une inondation, d’un typhon ou d’un cambriolage, vous êtes directement couvert par l’assurance logement.

L’assurance habitation protège vos biens

L’assurance habitation protège non seulement votre financement, mais aussi votre patrimoine. La valeur nette est le taux de votre propriété, en plus du prêt et des dettes de tiers. Cela signifie que vous pouvez utiliser les fonds propres de votre maison pour accroître votre patrimoine et bénéficier d’avantages fiscaux.

Vous ne devez pas repartir de zéro si votre maison est endommagée de quelque manière que ce soit. Vous n’avez pas à payer pour la restauration ou le rachat de vos biens endommagés, car votre assureur couvrira ces dépenses.

L’assurance habitation vous soutient en cas de sinistre

L’assurance logement vous apporte une plus grande sérénité en vous déchargeant du souci d’un incident soudain et imprévu qui affecterait votre maison. En effet, qu’il s’agisse d’une catastrophe naturelle ou d’un cambriolage, vous n’avez pas à vous inquiéter de la situation de votre maison.

Selon les options de votre assurance habitation personnelle, vous serez remboursé pour les dommages subis, mais vous pourriez également bénéficier d’un logement de remplacement pendant un certain temps si votre domicile n’est pas habitable.

Quels sont les inconvénients de l’assurance habitation ?

L’assurance habitation présente de nombreux avantages, toutefois elle présente quelques inconvénients à prendre en compte avant de souscrire une police d’assurance habitation.

Le coût de l’assurance habitation

Le premier désavantage de l’assurance habitation concerne les frais. En effet, les tarifs de l’assurance habitation peuvent être assez élevés, surtout si vous vivez dans une zone à haut risque. Les organismes d’assurance calculent les taux d’assurance habitation en fonction du risque de dommages, du coût de votre maison et de vos biens, et de vos antécédents en matière d’assurance.

Si vous vivez dans une zone à haut risque, vous devrez peut-être payer une prime d’assurance habitation plus élevée que la normale. Les compagnies d’assurance se réfèrent généralement aux zones à risque précis. Il s’agit des régions côtières exposées aux ouragans et aux tempêtes ; régions montagneuses exposées aux avalanches et aux glissements de terrain ; régions situées près de zones volcaniques ou de tremblements de terre.

Les grandes villes exposées au vandalisme et aux actes de terrorisme font aussi partie des zones à haut risque.

Les courtiers en assurance habitation

Le principal inconvénient du recours à un courtier en assurance habitation est que le courtier ne peut plus engager les compagnies d’assurance avec lesquelles il travaille. Ainsi, en cas de faute de la part du courtier, le client peut être amené à remettre en cause son obligation d’expertise. Il est donc fortement recommandé de vérifier que l’intermédiaire remplit son obligation d’expertise et de garantie financière.

Partager :