Assurance habitation : les astuces des pros !

29
Partager :
assurance habitation

Si elle n’est pas obligatoire pour tous, l’assurance habitation s’avère tout de même très utile. Elle couvre les biens immobiliers et mobiliers de l’assuré en cas de sinistre. Cette assurance offre aussi une garantie responsabilité civile. Par ailleurs, le choix d’un contrat n’est pas anodin et doit se faire en toute connaissance de cause. On vous dévoile dans cet article des astuces fiables pour choisir la meilleure assurance habitation.

Faites le point de vos besoins en termes de couverture

L’assurance habitation est utile pour couvrir vos biens mobiliers et immobiliers. Vous pourrez donc décider de couvrir uniquement le logement ou ce dernier avec son contenu. Pour la seconde option, il faut payer un peu plus. Certains biens sont indemnisés à la valeur à neuf et d’autres non. Vous aurez donc moins de mal pour réparer les dégâts.

A lire également : Comment arrêter l'assurance d'un véhicule ?

Il est donc indispensable de faire un bilan et de dresser une liste des biens que vous souhaitez couvrir. Cette liste est importante, car seuls les biens qui s’y trouvent, seront indemnisés en cas d’un sinistre. Vos besoins ne seront donc pas identiques à ceux de vos voisins d’autant plus que la valeur sentimentale d’un bien est à prendre en compte.

Au moment du bilan, déterminez le capital à couvrir, en additionnant les valeurs de tous les biens qui se retrouvent sur votre liste. Cet exercice mérite toute votre attention, car il est très important pour la suite.

A voir aussi : BTP : faut-il de l'expérience pour être assuré ?

Prenez en compte le statut de votre logement

Pour être bien protégé et avoir le contrat qui cadre parfaitement avec vos besoins, tenez compte de l’état général de votre habitation, de son type, et même de la zone dans laquelle elle se trouve. En réalité, selon l’état du bien, certains assureurs sont intransigeants sur les garanties.

Gardez à l’esprit que les logements anciens n’ont pas les mêmes avantages que ceux neufs. De plus, les garanties doivent être choisies de façon minutieuse. À titre illustratif, une garantie inondation sera indiscutable pour les maisons se trouvant dans une zone où le risque de survenance d’un tel sinistre est élevé.

De même, en collectivité, les risques pris en compte doivent être évalués. Pour d’autres locataires, les propriétaires souscrivent la plupart du temps à une responsabilité civile occupant. Demandez donc toutes les informations avant de souscrire une assurance habitation personnelle.

Faites jouer la concurrence avant de choisir

assurance habitation

Comparez toujours plusieurs offres pour sortir la meilleure du lot. Si autrefois, il fallait demander des devis par compagnie et se mettre à la comparaison, cela n’est plus nécessaire. Les comparateurs d’assurance en ligne font le travail à votre place, et ceci, sans garantie de souscription.

Il suffira de remplir les champs des formulaires sur les sites pour obtenir les résultats de vos simulations. Type de biens, valeur à couvrir, garantie souhaitée, sont entre autres les informations à renseigner.

Vous aurez donc une liste d’offres d’assurances. La comparaison va donc se baser sur les primes annuelles, le niveau de couverture, la franchise et les garanties. Le choix est plus réfléchi et vous êtes plus à l’aise.

Comparez les garanties et les conditions générales

Le montant des cotisations n’est pas le seul facteur qui doit vous guider. Les assureurs assez futés peuvent mettre un tarif assez bas et offrir une couverture dérisoire. Ne vous faites pas avoir. Pour cela, vérifiez et passez au peigne fin les clauses du contrat d’assurance proposé.

Prêtez attention aux garanties du contrat d’assurance habitation. Vérifiez les garanties indispensables, l’option assistance et protection juridique et les extensions de garanties sur les biens. Aussi, attardez-vous sur les exclusions, car l’assureur ne vous couvrira pas pour ces cas.

C’est un point souvent négligé par les futurs assurés. Lisez bien le contrat pour ne pas être surpris en cas de refus d’indemnisation. En outre, vérifiez les franchises et les conditions d’indemnisation, car elles varient d’un assureur à un autre.

Toutes les informations mentionnées se trouvent dans les conditions générales et les conditions particulières. Toutes les vérités s’y cachent et prenez donc la peine d’en prendre connaissance.

Partager :