Est-il moins cher de louer ou d’acheter une maison ?

43
Partager :

‘Louer, c’est jeter l’argent par les fenêtres’, expression tombée en désuétude après la crise financière de 2008 qui est à nouveau entendue. Et ce n’est pas surprenant, car bien que le prix des loyers ait stagné au cours des derniers mois à cause de la pandémie, il reste inaccessible pour beaucoup, en particulier pour les jeunes. Ainsi, il est logique que beaucoup se demandent si l’achat d’une maison serait plus rentable que la location, surtout si l’on tient compte des taux relativement faibles des crédits immobiliers en ce moment.

Les frais d’un crédit immobilier sont moins chers qu’un loyer

Pour savoir ce qui est moins cher entre louer ou acheter un logement, il suffit de faire le calcul des frais par mois pour chaque solution. Par exemple, il vous suffit de prendre les dernières données publiées dans les portails immobiliers du lieu dans lequel vous souhaitez vivre pour calculer.

A voir aussi : Expatriation en Andorre : bonne ou mauvaise idée ? Comment s’y prendre 

Imaginons que le loyer moyen mensuel dans la ville qui vous intéresse s’élève à 10,65 euros par mètre carré et que le prix moyen du mètre carré pour la vente du logement est de 1362 euros. En supposant qu’une personne veuille louer un logement d’environ 80 mètres carrés, elle devrait payer un loyer mensuel d’un peu plus de 850 euros en moyenne.

En revanche, si elle voulait acheter ce logement, son prix de vente moyen serait de 108 960 euros. La banque lui accorderait donc un crédit à hauteur de 80% de ce montant (en règle générale), donc la part de ce prêt, en supposant qu’il ait un intérêt fixe moyen de 1,65% et une durée moyenne de 25 ans, serait d’environ 355 euros par mois.

Lire également : Choisir une plateforme de trading agréée par l’AMF

En conséquence, le remboursement d’un prêt immobilier coûterait environ 495 euros de moins par mois en moyenne qu’un loyer pour le même logement, soit près de 6000 euros de moins par an. Au coût du prêt devraient s’ajouter les éventuelles commissions et des produits associés (comme les assurances) ainsi que d’autres dépenses liées à l’entretien du logement. Celui-ci, cependant, atteindrait difficilement ces 6000 euros par an. Autrement dit, l’achat reste beaucoup moins cher que la location sur le long terme.

Zoom sur l’assurance du crédit immobilier

Et pour faire encore plus baisser la mensualité du crédit immobilier, il est possible de passer par la délégation d’assurance. En effet, changer d’assurance de prêt immobilier est tout à fait possible et cela permet de profiter de tarifs mensuels plus bas. Par ailleurs, pour que le changement d’assurance de prêt soit possible, il faut trouver un contrat qui propose toutes les garanties demandées par la banque, sinon l’établissement bancaire se réserve le droit de refuser d’accorder un prêt immobilier à un emprunteur même si son dossier est très bon.

Pour acheter, il faut avoir des économies

Pour obtenir un crédit immobilier, il est indispensable, dans la plupart des cas, d’avoir économisé au moins 20 à 30% de la valeur du logement. Un 20% serait utilisé pour couvrir la part que les banques ne financent généralement pas, tandis que les 10% restants serviraient à payer les frais associés à l’achat et à la vente : taxes, frais de notaire et d’enregistrement.

L’achat est donc une option moins chère que la location mais seulement pour ceux qui répondent à cette exigence, quelque chose qui n’est pas à la portée de tout le monde. En effet, de nombreuses personnes, en particulier les jeunes, sont confrontés à un cercle vicieux, car ils n’ont pas d’économies pour acheter, mais ils ne peuvent pas non plus épargner à cause des loyers très élevés qu’ils payent tous les mois pour avoir un toit pour vivre.

Il y a des banques qui peuvent financer un peu plus de ces 80% habituels. Par exemple, il est possible d’obtenir un peu plus d’argent pour l’achat si vous négociez via un courtier spécialisé en prêt immobilier, si vous avez un très bon profil d’emprunteur. Or, l’octroi du crédit n’est pas assuré, car tout dépendra de la politique de risque de chaque banque.

Des initiatives gouvernementales peuvent également être utilisées pour faciliter l’accès aux achats et donc à la propriété. Il existe par exemple des initiatives qui visent à garantir un minimum de prêts immobiliers aux jeunes de moins de 35 ans qui n’ont pas d’épargne représentant 30% de la valeur du logement.

Par contre, les biens immobiliers qui peuvent être achetés dans le cadre des ces initiatives doivent répondre à différents critères comme un prix plafonné, une superficie qui ne dépasse pas un certain nombre de mètres carrés ou encore une situation géographique spéciale (exemple : zone urbaine uniquement).

Location avec option d’achat, une autre alternative

Une autre alternative, serait de conclure un accord avec le propriétaire pour conclure un contrat de location avec option d’achat. Ainsi, les loyers payés jusqu’à l’exécution de l’option d’achat seraient déduits du prix du logement, de sorte qu’il ne serait pas nécessaire d’avoir autant d’économies pour l’acquérir. C’est une possibilité, en effet, qui est risquée si le prix des biens immobiliers tombe après la conclusion du contrat, car le prix du logement serait supérieur au prix du marché lors de l’exécution de l’option d’achat.

Il s’agit d’une modalité similaire à la location, il existe également un contrat de location, mais dans lequel est compris l’option d’achat ainsi qu’un délai déterminé dans lequel vous décidez d’acheter ou de continuer à louer. Ce n’est pas très courant, mais sur le marché, vous pouvez trouver de telles offres.

Pendant le temps de location, vous allez connaître les avantages et les inconvénients de vivre là-bas : vous apprendrez à connaître les voisins et l’endroit. Si un appartement correspond à vos attentes et que vous êtes prêts, vous pouvez acheter. De cette façon, vous pouvez vérifier que le logement vous convient bien, sans entrer dans un crédit immobilier pour cela. En outre, vous ne limitez pas votre mobilité, ce qui est très important pour les personnes âgées de 18 à 30 ans, lorsque vous changez souvent de travail par exemple.

En conclusion, le choix entre la location et l’achat d’une maison peut ne pas dépendre de vos envies mais plutôt de votre situation et de vos possibilités. Quoi qu’il en soit, si vous avez la possibilité d’acheter, il vaut mieux devenir propriétaire. Le remboursement d’un prêt immobilier revient moins cher que le paiement d’un loyer mensuel.

Partager :