Comprendre les technologies derrière la crypto-monnaie

929
Partager :
technologies de la crypto-monnaie

Le minage des crypto-monnaies repose sur une technologie particulière appelée blockchain. Créé au départ pour prendre en compte le Bitcoin, ce système est désormais destiné pour alimenter une multitude de monnaies électroniques. Puisqu’elle a fait l’objet d’une forte médiation durant ces dernières années, il est alors intéressant d’avoir une idée sur cette nouvelle technologie. Ce guide vous permet d’en savoir davantage.

C’est quoi la blockchain : technologie de la crypto-monnaie ?

La blockchain n’est pas un terme aussi nouveau dans le domaine informatique. Déjà en 1982, le concept se retrouvait dans une recherche universitaire qui étudie la conception d’un système informatique particulier.

A lire également : Comment gagner de l'argent avec le trading de crypto monnaies ?

Toutefois, il a fallu attendre 26 années plus tard pour revoir le mot dans une autre œuvre scientifique conduite par Satoshi Nakamoto. Il s’agit en réalité d’un pseudonyme voulu par le créateur du Bitcoin.

Aujourd’hui, la blockchain est un registre numérique contrôlé par un ensemble d’ordinateurs mis en réseau dont le rôle est de sécuriser la plateforme. Ce système ne facilite donc pas la tâche lors de toute tentative de piratage.

A lire en complément : Bitcoin : la volatilité explose en Novembre

Grâce à cette technologie de la crypto-monnaie, les utilisateurs peuvent effectuer de nombreuses opérations entre eux sans prendre par un intermédiaire. De ce fait, la plateforme ne se trouve ni sous le contrôle des banques ni sous la direction d’un gouvernement.

Comment fonctionne la technologie de la crypto-monnaie ?

La blockchain fonctionne suivant un ensemble d’enregistrements dénommés blocs. Ces éléments sont reliés entre eux par la cryptographie. Celle-ci se définit comme l’utilisation de techniques de communication sécurisée en présence de comportements opposés.

En clair, l’objectif de la cryptographie consiste à mettre en place des dispositifs qui empêchent les utilisateurs d’accéder à des messages privés. Ainsi, les réseaux informatiques permettent de vérifier de manière autonome tous les types de transactions effectuées. Dès que les données sont produites et enregistrées, il est par la suite impossible de procéder à une modification.

Comment s’effectuent les transactions à travers cette technologie ?

technologies de la crypto-monnaieL’achat et la vente des crypto-monnaies à travers la technologie blockchain se font en plusieurs étapes. En réalité, les transactions effectuées sont transférées à un ensemble d’ordinateurs performants mis en réseau et dénommés nœuds. Cette multitude de nœuds entre en compétition pour autoriser la transaction grâce aux algorithmes.

S’il s’agit d’un minage par exemple, l’utilisateur qui arrive le premier au bout du processus reçoit des pièces. La valeur de ces jetons varie selon la tendance du marché. Aussi, chaque pièce produite s’accompagne de frais de réseau supportés par le vendeur et l’acheteur.

Par ailleurs, les frais de réseau n’ont pas une valeur précise, car ils varient en fonction du volume de la transaction. Le reste des opérations consiste à confirmer l’achat. Ainsi, la vente s’intègre à un bloc afin que débute le traitement pour la réussite de l’opération.

La blockchain : une technologie qui ira au-delà de la crypto-monnaie

Avec la forte médiatisation des avantages de la blockchain, il semble que cette technologie s’importera bientôt vers d’autres domaines. C’est le cas des secteurs administratif et juridique visant à réduire ou supprimer les formalités chronophages.

Par conséquent, les contribuables n’auront plus besoin de pièces comme le cadastre, les registres d’État civil ou les actes de notaires. Puisque la technologie des crypto-monnaies offre un espace fiable garantissant la protection des données, ces secteurs ont la possibilité de s’en servir. Cela permet avant tout de faciliter la tâche aux citoyens.

Partager :