Avez-vous intérêt à atteindre le plafond du PEL ?

7
Partager :

Le plan épargne logement ou PEL est un placement bancaire qui peut être souscrit pendant une durée de 15 ans. Il permet de réaliser une épargne pouvant servir à l’exécution des travaux ou à l’achat d’un bien immobilier. Cependant, compte tenu de ses avantages, certains souscripteurs sont parfois tentés d’atteindre le plafond du PEL. Découvrez ici quelques notions autour du plafond du PEL.

Quel est le plafond du PEL ?

Pour encadrer au mieux son fonctionnement, les dépôts qui ont été effectués ne doivent dépasser en aucun cas le plafond PEL défini. Il est fixé à 61 200 euros. Il est impératif de préciser que ce seuil ne prend pas en compte les intérêts capitalisés. Il inclut uniquement le montant des dépôts réalisés, depuis l’ouverture jusqu’à l’échéance du plan épargne logement.

A lire également : Un prêt personnel peut vous aider à réaliser un projet

Ainsi, avec la capitalisation des intérêts, il y a une chance que la valeur de l’épargne dépasse le plafond du PEL. Il faut noter qu’à l’ouverture du PEL, les stipulations du contrat obligent à effectuer un versement d’au moins 540 euros par an sur le compte. Cependant, pour un PEL ouvert en 2020, il est possible de l’alimenter jusqu’en 2030 en effectuant des dépôts de 540 euros par an.

À cette période, vous ne pourrez effectuer aucun dépôt, car vous aurez sans doute atteint le plafond du PEL. Mais le compte génèrera toujours des intérêts, et ce jusqu’en 2035.

A lire également : Quels sont les délais pour obtenir un chèque de banque ?

Plafond du PEL : les risques à ne pas courir

Vu que le PEL est un dispositif qui intéresse beaucoup de souscripteurs, certains sont tentés d’atteindre le seuil avant l’échéance de dix ans. Mais bien qu’étant une option bénéfique, celle-ci peut constituer une véritable perte pour le souscripteur. Par exemple, si pour un compte ouvert en 2020, vous atteignez le seuil du PEL en 2024, c’est une perte.

En effet, ce choix engendrera un manque à gagner de 2000 euros environ. Aussi, il ne sera possible de bénéficier des intérêts qu’en 2029. Il est donc important de ne pas placer le PEL en plafond de manière prématurée. Il faut laisser une marge au seuil pour pouvoir profiter des intérêts pendant une plus longue durée.

Quels sont les taux d’intérêt pour le PEL ?

À l’ouverture du PEL, le taux d’intérêt reste le même pendant l’existence du compte. Depuis le 1er août 2016, cette proportion est de 1 %. Il est question en réalité d’une proportion plancher. Cela veut dire que les banques peuvent appliquer une proportion de rémunérations différentes sans que celle-ci ne puisse être en dessous de 1 %.

Dans le calcul de la rémunération du plan d’épargne logement, les intérêts sont également capitalisables. Cela signifie que chaque année, les intérêts cumulés du PEL s’ajoutent au montant de vos versements. Cela constitue un nouveau capital. Et c’est à partir de ce dernier que les intérêts du PEL de l’année suivante seront calculés.

Par ailleurs, il faut noter que les PEL ouverts bien avant le 1er Août 2016 profitent d’une rémunération encore plus intéressante. En effet, pour les souscriptions effectuées entre le 1er août 2003 et le 31 janvier 2015, le taux de rémunération s’élève à 2,5 %. Pour les PEL ouverts entre le 1er février 2015 et le 31 janvier 2016, la proportion appliquée est de 2 %. En revanche, pour ceux ouverts du 1er février 2016 au 31 juillet 2016, le taux appliqué correspond à 1,5 %.

Lorsque vous épargnez, il est mieux de ne pas atteindre le plafond du PEL un peu trop tôt sinon la banque risque de le clôturer.

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons