Quels sont les placements financiers à privilégier en 2024 ?

150
Partager :

Investir son épargne est le meilleur moyen de développer son patrimoine, préparer sa retraite, mais aussi transmettre facilement son patrimoine financier à ses héritiers. Le marché des produits financiers propose une vaste gamme d’offres destinées aux particuliers. Parmi ces différentes options, certains placements sont privilégiés en raison de leurs avantages. Découvrez les meilleurs placements pour 2024 dans cet article.

L’assurance-vie

L’assurance-vie est considérée comme le placement préféré des Français. Outil ultra efficace, il donne accès à une multitude de supports à exploiter pour tirer les meilleurs résultats. Ce contrat est recommandé principalement lorsque vous souhaitez financer un projet à moyen et long terme, préparer votre retraite ou plutôt votre succession.

A lire aussi : Arrêt maladie, payé samedi et dimanche ?

Le fonctionnement de l’assurance-vie est assez simple. En effet, vous devez verser des cotisations libres ou périodiquement planifiées afin de constituer une épargne. De son côté, votre assureur se charge de faire fructifier votre argent et de verser un capital ou une rente au bénéficiaire. Pour ce faire, il utilise deux supports, notamment : les fonds en euros et les unités de comptes.

L’assurance-vie vous permet de profiter d’une fiscalité avantageuse. Celle-ci s’applique en cas de :

A lire en complément : Savez-vous tout à propos de l’impôt sur le revenu ?

  • rachat : le rachat comporte une part de capital et une part d’intérêts. C’est uniquement cette dernière partie qui supporte l’impôt. Aussi, le taux appliqué dépend de l’ancienneté du contrat. En clair, plus le temps passe et plus le taux de taxation est allégé. Et le must : après 8 ans, vous bénéficiez d’un abattement annuel sur les retraits ;
  • succession: le capital transmis dans le cadre de l’assurance-vie n’est pas soumis en grande partie aux droits de succession.

Toutefois, avant de souscrire à un contrat d’assurance-vie, il est conseillé de se faire accompagner par un gestionnaire de patrimoine. Avec les conseils d’experts de la finance, vous réaliserez un bon investissement.

Le Plan d’Épargne Retraite (PER)

Pour l’année 2024, le PER (Plan d’Épargne Retraite) demeure également un incontournable en matière de placement. Il est principalement conçu pour aider les particuliers à mieux préparer leur retraite et à maintenir le même train de vie après l’arrêt définitif de leur vie professionnelle. Pour en profiter, le salarié se doit de verser sur son compte des sommes d’argent pendant sa vie active afin de se constituer un capital. Ce dernier est indisponible jusqu’au jour de son départ à la retraite. Une fois à l’âge de la retraite, le travailleur peut demander le déblocage des fonds. Il peut les recevoir sous forme de capital ou de rente viagère en fonction de ses objectifs.

Le PER offre un cadre fiscal particulièrement attractif. Les versements effectués chaque année sont déduits de la base imposable, et ce, dans la limite du plafond fixé. De même, les primes de participation et d’intéressement sont exemptées d’impôt sur le revenu. Tout cela vous permet de réaliser une économie d’impôts considérable. Pour choisir son PER, il est conseillé de comparer plusieurs offres en considérant certains critères, notamment les frais, le mode de gestion du contrat, les conditions de sortie.

Le plan d’épargne en actions (PEA)

Si vous recherchez un dispositif pour investir en bourse, le plan d’épargne en actions est le bon placement. Le PEA est un produit d’épargne permettant d’investir dans des titres dont la société émettrice est présente dans l’espace économique européen. L’achat des actions peut se faire directement, à travers votre banque ou votre courtier, ou encore via des fonds.

Investir en PEA offre un cadre fiscal particulièrement avantageux. Après cinq ans de détention du plan, vous bénéficiez d’une exonération totale de l’impôt sur les plus-values. Ces dernières ne sont soumises qu’aux prélèvements sociaux. Aussi, les retraits n’entraînent pas la clôture du plan. Toutefois, pour bénéficier à plein de ces avantages, aucun retrait ne doit intervenir avant 5 ans.

Dans le cas d’un retrait avant le cinquième anniversaire, les dividendes et plus-values sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 %. Après cela, le compte est automatiquement clôturé.

Partager :