Que faut-il savoir pour créer et gérer efficacement sa PME ?

35
Partager :

Une PME désigne toute entreprise jugée petite ou moyenne compte tenu du nombre de collaborateurs à l’interne, de son bilan ou de son chiffre d’affaires. Ces divers facteurs varient en fonction de l’État dans lequel se trouve l’entreprise.

Toutefois, bien que toutes les PME ne soient pas du même acabit, leurs règles de création et de gestion demeurent unanimes à quelques exceptions près. Dossier création et gestion PME, on vous dit tout dans la suite.

A voir aussi : Chèque de banque de La Banque Postale

Les premiers pas de la création d’une PME

La création de toute entreprise part d’une idée. Celle-ci doit être aussi claire que possible et représenter très précisément la réponse à un besoin précis au sein de la société. Une fois l’idée clairement définie, le promoteur doit faire une étude de marché, une prospection en bonne et due forme, afin de s’assurer que sa solution s’adapte au besoin préalablement identifié.

Il faudra par la suite s’assurer que la situation géographique et démographique de la région cible sont favorables pour l’écoulement des produits et/ou services proposés. Cela nécessite l’existence d’un business plan qui aidera à s’assurer de l’observation de tous les aspects requis pour la mise en place de l’entreprise.

Lire également : HSBC particuliers

Il importe également de considérer à juste titre l’impact budgétaire et le statut juridique de la future PME, car une bonne planification aidera dans l’estimation du nombre et du type d’employés requis et dans la catégorisation de l’entreprise.

Le statut juridique de votre PME

La famille des Petites ou Moyennes Entreprises est grande ! Elle regroupe les SARL (Société à Responsabilité Limitée) et les SAS (Société par Action Simplifiée). Il s’agira là pour l’entrepreneur de choisir s’il souhaite opter pour une SARL ou pour une SAS.

Au-delà de ces deux types de PME, il en existe un troisième nommé SA (Société Anonyme). On parle de SA lorsqu’il s’agit d’un projet de grande envergure. Le minimum de capital défini pour une SA varie en fonction du pays et est de 37 000 euros en France. Une fois le choix effectué, vous, futur propriétaire de la PME, devrez suivre quelques formalités obligatoires que sont :

  • la rédaction et la déposition des statuts de l’entreprise au RCS (Registre de Commerce et des Sociétés). Pour cela, vous pouvez solliciter l’aide d’un avocat ;
  • l’ouverture d’un compte en banque au nom de la PME ;
  • la parution d’une annonce portant création de l’entreprise dans le journal ou une revue de presse.

Comment promouvoir sa PME ?

La problématique principale à ce niveau est de s’assurer du bon fonctionnement de la PME. Tout d’abord, il faudrait penser à la mise en place d’une stratégie de communication efficace.

Pour ce faire, la PME peut faire appel à une société de communication spécialisée dans le domaine afin de s’assurer de l’efficacité du système de communication. Vous allez ainsi devoir investir dans la publicité (en ligne, à la télévision, obtenir un site web, une page Facebook…) afin de montrer à votre population cible que vous existez réellement.

Une fois que vous arrivez à conclure des marchés avec la clientèle, il importe maintenant de garder de bonnes relations avec elle. Ceci passe essentiellement par la bonne gestion des services et des factures qui doivent être bien suivies pour éviter des manques à gagner. Comment procéder ? Eh bien, pour éviter d’avoir du travail en doublon et des factures impayées, un outil aussi révolutionnaire que pratique tel que Clearnox vous sera d’une grande aide.

Clearnox représente un logiciel qui allège les tâches de l’entreprise en optimisant le suivi, la relance et le paiement des factures des clients. Avec Clearnox, vous assurerez le déroulement sans pépins de vos activités et le paiement des factures aussi simplement que rapidement, car le système est désormais automatisé.

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons