Comment calculer la rentabilité d’un investissement locatif ?

38
Partager :

Vous disposez d’un bien immobilier locatif et vous allez bientôt réaliser une certaine rentabilité sur cet investissement locatif ? Il est important de s’intéresser à la façon dont s’effectue l’estimation ou le calcul de la rentabilité d’un investissement locatif. Souhaitez-vous en savoir davantage ? Cet article vous explique comment calculer la rentabilité de son investissement locatif.

Mode de calcul de la rentabilité locative

La rentabilité locative d’un bien correspond en réalité à la somme des revenus générés par cette acquisition immobilière. Ensuite les revenus sont rapportés au prix d’achat du bien. Pour calculer la rentabilité locative d’un bien voici la formule de calcul : (Loyer Mensuel x 12)/ Prix d’Acquisition) x 100.

A lire aussi : Quel business Achat-revente ?

En faisant ce calcul, le résultat obtenu est appelé rentabilité brute. Là ce n’est pas encore fini, le résultat est incomplet. Ce résultat ne correspond pas encore à la rentabilité de votre investissement. Étant donné qu’il ne prend pas en compte toutes les charges auxquelles vous allez devoir faire face. Cela dès lors que vous devez propriétaire du bien immobilier locatif.

Rentabilité brute et rentabilité nette d’un investissement locatif

La rentabilité nette d’un bien locatif est obtenue après déduction de différentes charges liées à votre investissement locatif. Comment procéder pour le calcul de la rentabilité nette d’un investissement locatif ? Le calcul de la rentabilité nette d’un investissement locatif nécessite la déduction d’un certain nombre d’éléments des loyers perçus.

A lire en complément : 5 raisons de réhypothéquer sa maison au Québec

À cet effet, vous allez retirer les charges locatives non récupérable. Il n’y a qu’une partie des charges de copropriété qui peuvent être répercutée sur le locataire. Les dépenses pour les gros travaux devront être déduites des loyers. C’est le locataire qui a la charge l’entretien courant de l’appartement.

Ensuite, déduire la taxe foncière sur les propriétés bâties et les frais de gestion. Les frais de gestion impliquent les frais de gestion locative, assurance loyers impayés, assurance propriétaire non occupant, etc. Et pour finir, déduire les intérêts d’emprunt dans la mesure où vous avez acquis votre bien locatif à crédit.

Voilà donc comment se fait le calcul de la rentabilité nette d’un investissement locatif.

Quant au calcul de la rentabilité locative brute, elle est assez simple et rapide. Déjà avec cet indicateur, vous serez en mesure de vous faire une idée de la rentabilité d’un investissement locatif. Le taux de rendement brut fait allusion à la rentabilité d’un bien immobilier avant la déduction de certaines charges. Il s’agit en effet des différentes charges listées ci-dessus.

La rentabilité locative brute est obtenue de la façon suivante [(loyer mensuel x 12)/ Prix d’achat du bien] x 100.

Notez que la rentabilité nette d’un bien locatif est encore appelée rentabilité nette de charges.

Calcul de la rentabilité locative : sur quelle durée de fait le calcul de la rentabilité d’un investissement locatif ?

En réalité, les charges et les encaissements ne sont pas vraiment les mêmes d’une année à une autre. Ces encaissements et charges varient chaque année. Du coup, la rentabilité pour une année donnée ne reflète que partiellement le gain économique généré par un investissement.

Il faut calculer la rentabilité locative de son investissement pour chacune des années de votre investissement. Votre investissement locatif a une durée de vie de 25 ans supposons. Vous allez calculer chaque année, pendant 25 ans la rentabilité de cet investissement locatif.

Rentabilité d’investissement locatif : quel est le meilleur taux de rentabilité ?

En ce qui concerne la réponse au meilleur taux de rentabilité pour un investissement locatif, il n’existe pas de réponse univoque. Cela dépend d’un certain nombre de facteurs, la rentabilité locative peut être plus ou moins élevée. Cela prenant en compte le prix d’achat, la situation de l’immeuble, les travaux effectués, le niveau des charges, etc.

Si on prend le cas des grandes agglomérations, la rentabilité locative peut être moins élevée dans ses zones. Cela en raison de la concurrence (marché très tendu). En revanche, cela peut être compensé si vous avez la certitude de pouvoir louer à tout moment votre bien locatif.

Voilà comment calculer la rentabilité d’un investissement locatif et les éléments à savoir sur l’investissement locatif.

Partager :