Où trouver de l’aide pour financer votre permis de conduire ?

33
Partager :

Apprendre à conduire requiert un budget conséquent à prévoir. Par contre, il y a de nombreuses possibilités qui permettent la réduction des coûts. Quelles sont alors ces possibilités ? Découvrez-les au travers de cet article !

Pour les jeunes : le permis de conduire à 1 € chaque jour

Il convient de notifier que cette formule de financement est destinée aux jeunes ayant de 15 ans à 25 ans. Lancée en octobre 2005, les parents ainsi que les jeunes sollicitent un crédit pour le financement de la formation initiale au permis de conduire auto ou moto.

A voir aussi : Tout savoir sur l’extrait KBIS

Cet apprentissage pourrait se réaliser dans le cadre de la formation anticipée en conduite supervisée. Ce crédit s’apparente à un prêt à taux zéro, ce sont le gouvernement qui s’occupe des intérêts. Depuis 2016, précisément le 1er juillet, avec aide, vous pouvez financer bouffe formation complémentaire en cas des échecs pendant la pratique de la formation.

Ce dispositif se révèle accessible aux jeunes qui préparent les permis moto A1 et A2 (il y’a aussi le permis A). Non seulement ceci, cette aide s’accorde encore aux jeunes âgés de moins de 24 ans. Notamment, ceux qui désirent jouir de la formation complémentaire suite à un échec à la pratique du permis de conduire de la catégorie A.

A découvrir également : Comment protéger votre argent lorsque la crise financière frappe ?

Pour contracter ce crédit aidé, vous devez choisir une auto-école qui dispose du label « qualité des formations auprès des écoles de conduites ». Mis à part ceci, vous devez ratifier une convention type avec le gouvernement : la liste consultable sur la plateforme de la sécurité routière.

Pour le  contrat de formation signé, vous devez vous adresser à une structure financière partenaire. Cette approbation du dossier relève de l’établissement.

Les aides aux chômeurs et aux personnes handicapées

Les chômeurs sous certaines conditions, ayant plus de 18 ans, bénéficient d’un soutien financier de 1 200 € au maximum. Ainsi, ils passeront le permis de conduire de la catégorie B. Le soutien doit être : demandé avant votre inscription à l’auto-école. Notez bien que c’est Pôle Emploi qui verse cette aide.

Les individus handicapés bénéficient d’un soutien financier qu’attribut la AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées). Et ce, sous conditions. La somme de cette aide est estimée à 1 000 € au maximum.

Une aide aux apprentis

Les jeunes de plus de 18 ans ou ayant juste 18 ans auront une aide de 500 € pour la préparation du permis B. La demande du soutien doit impérativement être : soumise au (CFA) centre de formation d’apprentis où les apprentis sont : inscrits.

N’oubliez surtout pas qu’elle doit être : accompagnée des papiers suivants : demande d’aide écrite signée et complétée. Mis à part ceci, il y a la copie du devis ou encore de la facture de l’école de conduite qui date de moins de 12 mois.

Pour les jeunes : la bourse d’aide au permis de conduire

Ce dispositif est : étendu à plusieurs communes. Ce dernier est : destiné aux jeunes de 18 ans à 25 ans en fonction des dispositifs. Entre autres, il y a les ressources familiales, les ressources personnelles, etc. Parfois, ces dernières ne sont pas suffisantes pour assurer le financement de la préparation au permis de conduire. Pour terminer, il est soumis à un avis favorable au conseil municipal.

Partager :