Puis-je travailler avec une pension d’invalidité ?

9
Partager :

La pension d’invalidité est une aide accordée aux personnes dont le la capacité de travail est réduite d’au moins 2/3 à la suite d’une maladie ou d’un accident .

L’affaire doit être d’origine non professionnelle, sinon elle sera appelée allocation d’incapacité temporaire (voir ici). Pour en bénéficier, les conditions d’âge, d’incapacité et d’affiliation à la sécurité sociale doivent être respectées (détails dans ce paragraphe). Notez qu’il est possible d’accumuler une pension d’invalidité et AAH.

A lire également : Quelle retraite avec 140 trimestres ?

Le montant de la pension d’invalidité que vous pourriez recevoir dépend de votre catégorie d’invalidité et des salaires que vous avez reçus antérieurement (voir les divers montants).

Simulation d’invalidité de pension Pour demander une pension d’invalidité, vous devez communiquer avec la Caisse d’assurance maladie primaire (plus d’information).

Lire également : Quel est le montant mensuel de l'ASPA ?

Si vous souhaitez examiner plus en détail les conditions d’attribution d’une pension d’invalidité, le montant qui peut être attribué à vous et la procédure de demande, voir le reste de cet article.

Résumé

Qu’est-ce que la pension d’invalidité ?

Qui peut bénéficier d’une pension d’invalidité ?

Pension d’invalidité : catégories allant de 1 à 3

Quel est le montant d’une pension d’invalidité ?

Comment faire une demande d’invalidité ?

Accumulation de la pension d’invalidité avec AAH

Qu’est-ce que la pension d’invalidité ?

Lorsqu’une personne est réduite d’au moins 66 % de sa capacité de travail à la suite d’une maladie ou d’un accident qui n’est pas d’origine professionnelle, il peut recevoir une pension d’invalidité.

L’objectif de cette aide est de compenser la perte de revenus causée par l’incapacité de s’engager pleinement dans une activité professionnelle. La reconnaissance du handicap est assurée par le conseiller médical de la sécurité sociale. Il est possible d’accumuler AAH et pension d’invalidité.

Il existe 3 catégories de handicap (en fonction de la perte), qui détermine le montant de la pension d’invalidité accordée, correspondant à un pourcentage du salaire moyen perçu au cours des 10 meilleures années.

Pour ce faire, le demandeur doit respecter les conditions d’âge, d’invalidité et de durée d’affiliation à l’organisme de sécurité sociale.

Qui peut bénéficier d’une pension d’invalidité ?

Mis à part le fait que l’incapacité de s’engager pleinement dans une activité doit résulter d’une origine non professionnelle, d’autres critères d’admissibilité doivent être remplis pour obtenir une pension d’invalidité :

  • Le demandeur ne doit pas avoir atteint l’âge légal de la retraite : à partir de 60 ans pour les personnes nées avant 1955 et 62 ans pour les personnes nées après cette date
  • Le taux d’invalidité reconnu doit être d’au moins 66 % par le conseiller médical de la sécurité sociale
  • Le demandeur doit prouver au moins 12 mois d’enregistrement à la sécurité sociale à compter de la date de l’arrêt de travail ou de la constatation d’invalidité par le médecin
  • Le demandeur doit avoir effectué au moins 600 heures de travail salarié ou avoir cotisé à un salaire au moins égal à 2 030 fois le SMIC horaire au cours des 12 mois précédant le licenciement ou constatation d’invalidité

Si vous souffrez d’un handicap résultant de votre activité professionnelle La déficience doit avoir une incidence sur les ressources du demandeur. Il ne doit pouvoir recevoir qu’un tiers de la rémunération normale perçue dans la même région par les travailleurs de la même catégorie. , vous avez droit à l’allocation d’incapacité temporaire.

Pension d’invalidité : catégories allant de 1 à 3

Pour calculer le montant de la pension d’invalidité accordée, il y a 3 degrés d’invalidité en fonction des pertes physiques subies. Le montant de la pension d’invalidité sera calculé en fonction de cette catégorie :

Catégorie Degré d’invalidité
Incapacité Catégorie 1 Invalide capable d’exercer une activité rémunérée
Catégorie d’invalidité 2 Absolument inapte à exercer n’importe quelle profession
Catégorie d’invalidité 3 Invalide qui, étant absolument incapable d’exercer une profession, est également tenu de recourir à l’assistance d’un tiers pour accomplir des actes ordinaires de la vie

C’est le conseiller médical CPAM qui détermine la catégorie dont vous appartenez (voir comment faire une demande). La catégorie à laquelle vous appartenez n’est pas définitive. Selon l’état de santé changeant, vous pouvez changer la catégorie.

Quel est le montant d’une pension d’invalidité ?

Pour calculer le montant de la pension d’invalidité, les salaires moyens des 10 meilleures années de travail sont pris en compte.

Montant de la pension d’invalidité qui peut être accordée :

Catégorie Pourcentage du salaire moyen Montant minimum Montant maximal
Handicap Catégorie 1 30% 293,96 euros 1.028,40 euros
Catégorie d’invalidité 2 50% 293,96 euros 1.714 euros
Catégorie d’invalidité 3 50 % (plus 40 % pour le majoration à la troisième personne) 1 419,25 euros 2 839,29 euros

Plus le degré d’invalidité et les problèmes rencontrés dans l’exercice d’une activité professionnelle sont élevés, plus le montant de l’aide accordée au titre de la pension d’invalidité est élevé. Vous pouvez estimer vos droits à pension d’invalidité sur ce lien.

Veuillez noter que si vous êtes un handicap de catégorie 3, vous pouvez être admissible au supplément de tiers (PSG) à condition que votre situation nécessite l’aide d’un tiers pour effectuer des actions quotidiennes.

Comment faire une demande d’invalidité ?

La demande de pension d’invalidité peut être introduite directement par le CPAM dont vous dépendez. Elle a le nécessaire informations. Dans ce cas, c’est le conseiller médical qui envoie une lettre recommandée avec accusé de réception informant de la cessation des indemnités journalières en vue de la stabilisation de votre état et du versement d’une pension d’invalidité.

La personne handicapée ou le médecin traitant peut également présenter une demande au CPAM. Dans ce cas, un certificat médical doit être envoyé au médecin conseil du service médical.

La demande faite directement par l’assuré doit être faite en utilisant le formulaire Cerfa n° 50531 #04. Il doit être complété et accompagné des pièces justificatives nécessaires à l’étude de votre degré d’invalidité et de vos droits à pension d’invalidité. Il est possible d’être assisté par le CPAM dans la création du dossier.

Veuillez noter que vous devez respecter un délai de 12 mois pour faire votre demande auprès de :

  • Consolidation des blessure
  • constatation médicale d’invalidité, à condition que l’invalidité résulte d’une usure prématurée de l’organisme
  • Stabilisation de l’état de santé
  • Expiration des indemnités journalières (maximum de 3 ans)
  • Date à laquelle les indemnités journalières ont cessé d’être versées ;

CPAM dispose d’un délai de 2 mois pour accepter ou refuser votre demande . Si après ce délai, vous n’avez pas de réponse, votre demande est considérée comme rejetée.

À partir du moment où CPAM accepte votre demande, le paiement est effectué mensuellement. Le montant est réévalué une fois par an.

Tous les 3 mois, la CPAM vérifie que les conditions permettant au demandeur de recevoir une pension d’invalidité sont toujours remplies. En cas de changement, le paiement peut être augmenté, diminué ou même interrompu.

Accumulation de la pension d’invalidité auprès de l’AAH

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, dans certains cas il est possible de recevoir une pension d’invalidité et de la combiner avec l’allocation pour adulte handicapé.

  • Lorsque le montant de la pension d’invalidité reçue est inférieur au montant de l’AAH : il est possible de percevoir l’AAH en supplément jusqu’à atteindre le montant maximum de l’AAH, soit 902 euros par mois
  • Si votre rente d’invalidité est supérieure au montant AAH : vous ne pouvez pas être admissible à un supplément d’allocation pour adultes handicapés.

Les FAC vous versent la différence entre le montant maximum de l’AAH (902 euros par mois) et le montant de la pension d’invalidité que vous recevez. Pour ce faire, une demande d’AAH doit être fait aux FAC (lire la suite).

Crédit photo : © highwaystarz et Vadimguzhva/Fotolia

4.6 / 5 ( 16 votes )

Partager :
Show Buttons
Hide Buttons